GuidePedia
Issame

0
 


Salah PHILIPPE

Des travaux d’aménagement sur le site Sidi Bou Yaacoub étaient en cours d’exécution. Pas de panneau de visibilité sur le projet, donc pas de connaissance sur le commanditaire, ni sur le coût du budget alloué, ni quel est le bureau qui a en charge le suivi, pas de schéma d’ensemble, rien sauf que ce serait une société prête nom qui aurait légué les travaux à la sous-traitance à des artisans téméraires qui improvisent à leur guise.
Des années auparavant, en amont de ce même site, des travaux du même genre ont fini par défigurer l’espace.
Ici, des parpaings avec margelles d’un ocre douteux, des bancs en béton surdimensionnés, des rampes pour infirmes vertigineuses, une échelle en bois branlante en guise d’escalier, l’éclairage inexistant et  les anciens thermes en état de délabrement avancé  servent de toilettes publiques. Le tout contraste à merveille avec les eaux fraiches et limpides qui jaillissent de la source.
On s’obstine d’un conseil à l’autre à détruire  ce qu’il y a de valeur sûre dans cette cité et on reprend de plus belles. C’est à se demander si vraiment il y a des élus citoyens dans cette Wilaya ?
Il est aussi à croire que ces dames et messieurs ignorent totalement, qu’il existe des bureaux spécialisés dans l’aménagement des espaces verts, car n’est pas paysagiste qui veut.
Pourtant sans attendre les vagues de chaleurs de l’été prochain, on sait à l’avance que c’est là l’unique  refuge pour une grande fange de la population locale. Femmes et enfants viennent chercher un peu de fraicheur et fuir la canicule de la période estivale, tant bien que mal installés aux abords des rives de la source Sidi Bou Yaacoub ou du petit canal qui montre des signes de désuétude et qui descend tout droit de la source AIN asserdoune.
Les lieux sont nommés FRIGO par les usagers et même les chauffeurs de petits taxis vous y mèneront sans aucune autre indication. Une étude bien approfondie qui tiendrait compte de tous les atouts du site, un terrain riche de par sa  biodiversité  naturelle, ici les micocouliers et les peupliers blancs sont centenaires, ses courants d’eaux permanents et sa fraiche température ambiante, ce qui serait profitable à tout le monde tout en allégeant la pression sur le site Ain Asserdoune qui atteint  des pics à la limite du supportable par le nombre visiteurs en période de vacances.
A bon entendeur salut !


LOGO ICE

إرسال تعليق

 

Top