GuidePedia
Issame

0

S.Phillipe
 
Nos vieux quartiers n’ont pas attendu d’être pavés de marbre ou de mosaïque pour reprendre des couleurs.
Les mauvaises langues diront que tel ou tel individu est à l’affut des prochaines élections et s’investit dans cette mise en scène entrainant derrière lui toute la jeunesse du quartier.
 Mais c’est mal connaitre ces jeunes qui, à l’écoute des échos de leur ville ont éprouvé le besoin d’exprimer à leur tour  leur sensibilité en toute liberté. Les gouts et les couleurs ne se discutent pas, et ces derniers temps il y a eu tout un débat sur la couleur dominante de la ville pour un choix entre la teinte ocre ou  la teinte blanche. 
Les jeunes des quartiers populaires, Bou Aachouch, Dar Debbagh, Place de la résistance et beaucoup d’autres ont pris possession en extérieur des parties basses des façades de leurs habitations pour redonner vie à leurs rues et ruelles.
C’est aussi une façon d’exprimer leur joie et le soulagement de quitter le cloisonnement d’un long confinement et de pouvoir profiter à nouveau  du plein air et d’en apprécier la juste valeur.
Il faut saluer la compréhension des responsables locaux pour avoir laissé s’exprimer notre jeunesse en toute liberté.

LOGO ICE

إرسال تعليق

 

Top