GuidePedia
Issame

0

 


S.Phillipe/ Benimellal news

 Cet homme brave le danger de se faire blesser par un tesson de bouteille en voulant débarrasser les déchets qui se sont entassés au niveau du  passage souterrain  des eaux du ruisseau Oum D’Har à ce niveau. Pour ce bénévole anonyme, il condamne les riverains du cours d’eau à hauteur de Bou Achouch (Dar Sbaa) et de Hay El Massira I, ils sont inconcients de leurs gestes. Ils sont loin d’imaginer que sous d’autres contrées, n’ayant pas la chance d’avoir cette abondance en eau, les gens apprécient la moindre gorgée à sa juste valeur.

 


OUM D’HAR boulevard Mohamed VI

1OO mètres plus bas, le même spectacle désolant encore et toujours des centaines de bouteilles flottent au niveau des canaux souterrains du cours d’eau. On trouve toutes sortes de détritus, des couvertures, des peaux de bêtes, des vêtements …. La dernière fois les eaux sont passées par-dessus le boulevard et il a fallut l’intervention des agents de la RADEET et tout un appareillage pour débarrasser les canaux de leurs encombrements.

Pour notre bénévole, paysan de son état, c’est tout un ensemble qui est à accuser et à critiquer, en commençant par la famille et surtout à notre système d’enseignement qui, à savoir si dans son programme on parle aux enfants d’environnement ?

Le hasard fait bien les choses, un camion de la commune chargé de la collecte des ordures, de passage, débarrasse le tout, les eaux coulent librement vers les champs qui en ont grand besoin car la saison des pluies tarde à venir.

Peut-être que des grilles installées dans le canal à intervalle éloigné pourront stopper une grande partie des détritus et éviter les pénibles et longues opérations de désobstruction  des canaux souterrains.


 


LOGO ICE

إرسال تعليق

 

Top